Comment guérir d’un papillomavirus ?

Le papillomavirus, encore appelé le virus du papillome humain (VPH), est un virus qui peut être transmis lors des rapports sexuels. Existant sous plus de 150 types, il peut infecter la peau et les muqueuses et provoquer une infection bénigne ou maligne. Quels sont les causes et les symptômes d’une infection à VPH ? Comment en guérir ? Retrouvez toutes les réponses ici.

Les causes et symptômes du papillomavirus

Le papillomavirus humain (VPH) peut avoir divers causes et symptômes.

A lire en complément : Comment déstabiliser une personne paranoïaque ?

Les causes du papillomavirus

Les principales causes du papillomavirus humain sont :

  • les rapports sexuels non protégés : le VPH se transmet principalement par contact sexuel avec une personne infectée ;
  • les relations sexuelles précoces: les personnes qui ont des relations sexuelles à un jeune âge ont un risque plus élevé d’être infectées par le VPH ;
  • la multiplication des partenaires sexuels : le risque d’infection au VPH s’accroit avec le nombre de partenaires sexuels ;
  • l’affaiblissement du système immunitaire: plus votre système immunitaire est affaibli, plus vous êtes exposé au VPH ;
  • le tabagisme: il peut affaiblir le système immunitaire et augmenter le risque d’infection au VPH.

La prise de contraceptifs hormonaux peut également constituer un facteur de risque du papillomavirus.

A lire également : Quand utiliser la crème au cicalfate ?

Les symptômes du papillomavirus

Dans la plupart des cas, l’infection au papillomavirus ne présente aucun symptôme. Toutefois, le malade peut constater certains signes variant en fonction du type d’infection. Sur le plan cutané, le papillomavirus peut se manifester par l’apparition de :

  • verrues vulgaires: ayant l’aspect d’un dôme rugueux et dur, elles apparaissent sur les genoux, les orteils, les mains ou les coudes ;
  • verrues plantaires: elles se situent dans la plante des pieds et se présentent sous forme d’une zone indurée et blanchâtre ;
  • verrues planes: ce sont de petites élevures brunâtres ou de couleur chair qui apparaissent sur le visage ;
  • papillomes verruqueux: ce sont des excroissances filiformes qui surviennent généralement sur la barbe.

Sur le plan muqueux, les symptômes du VPH sont les condylomes qui sont de petites excroissances ou des élevures de quelques millimètres.

Chez les femmes, le papillomavirus peut se manifester par des démangeaisons ou des saignements vaginaux anormaux, des douleurs pelviennes, une douleur pendant les rapports sexuels ou une décharge vaginale anormale, etc.

Les traitements médicaux disponibles

Il existe plusieurs traitements médicaux pour le papillomavirus. En voici quelques-uns :

  • les médicaments topiques : comprenant l’imiquimod, la podophyllotoxine et l’acide trichloracétique, ils s’appliquent directement sur les verrues ;
  • la cryothérapie: c’est une technique consistant à détruire les verrues en les congelant à l’aide d’azote liquide ;
  • la chirurgie : elle permet d’enlever les verrues persistantes ou de traiter les lésions précancéreuses.

Pour la prévention de l’infection à VPH, plusieurs vaccins sont disponibles sur le marché.

Les méthodes naturelles pour guérir du papillomavirus

Nombreuses sont les pratiques à adopter pour guérir naturellement du papillomavirus :

  • équilibrer sa flore vaginale (pour les femmes) ;
  • renforcer le système immunitaire en buvant des jus de fruits, en mangeant équilibré, en faisant régulièrement du sport, etc. ;
  • utiliser des huiles essentielles comme celle de tea tree qui est connue pour ses propriétés antivirales et antifongiques ;
  • consommer des compléments alimentaires antioxydants comme la vitamine C, la vitamine E, le zinc, l’acide folique et le sélénium tout en évitant des aliments inflammatoires.

Ces divers traitements naturels vous aideront à soulager les symptômes du papillomavirus ou à prévenir l’infection.