La dépendance affective : causes, symptômes et solutions

La dépendance affective est le besoin constant de l’affection d’autrui. On pourra dire qu’une personne sera atteinte de la dépendance affective lorsque son estime de soi dépendra de facteurs externes. À la plupart des cas, on tend souvent à le confondre à l’amour. Toutefois, ce trouble psychologique ne se produit pas uniquement dans les relations amoureuses. En effet, elle peut porter atteinte même sur les rapports familiaux, amicaux et professionnels. Les experts qualifient désormais la dépendance affective en tant que maladie. Et ce, parce que la personne atteinte peut souffrir de cette addiction. Faisons le point en discutant de ce que sont la dépendance affective, ses causes, ses symptômes, ses conséquences et ses solutions. 

Qu’est-ce que la dépendance affective ?

La dépendance affective ou le trouble de la personne dépendante est un trouble psychologique pouvant atteindre tout le monde. Il se caractérise un besoin impératif d’être pris en charge par une personne. La personne pourrait également avoir peur d’être abandonné, d’être jugé négativement et de ne pas être accepté par les autres. De ce fait, la confiance en soi disparait peu à peu chez la personne dans tout ce qu’il fait. La victime aura tendance à toujours agir avec transparence et à accepter d’être soumis en vue d’obtenir l’approbation des autres. Ils oublieront même leurs valeurs, leurs passions et ce qui compte réellement pour eux. Parfois, le dépendant affectif, par peur d’abandon pourra même accepter d’être agressé, humilier et harceler. Ce type de comportement se manifeste à la fin de l’adolescence et peut avoir des impacts sur divers domaines de la vie. Pour disposer de plus d’informations sur la dépendance affection, cliquez sur en savoir plus

A voir aussi : Quelle est la mutuelle la moins chère pour les seniors

Par ailleurs, la dépendance affective peut tout de même se manifester sous différent forme, à savoir : 

Les relations amoureuses

Pour le cas d’une relation amoureuse, on retrouvera la personne atteinte de la dépendance affective en constant besoin d’amour de la part de son conjoint. Pour lui, les preuves d’attachements ne seront jamais suffisantes. Ainsi, son comportement causé par la peur d’abandon se caractérisera par une possessivité et une jalousie maladive. Ces derniers pourront par la suite causer une fatigue psychologique. De ce fait, dans le cas où le dépendant ou la dépendante se retrouve dans une relation malsaine, il aura beaucoup de mal à se détacher de son compagnon. 

A lire aussi : Puis-je interdire à mon locataire de fumer ?

Les relations familiales

La dépendance affective se présente en tant qu’un besoin d’approbation de la part de tous les membres de la famille pour ce type de relation. Le tributaire ne pourra donc prendre aucune décision autonome. Le plus souvent, ce sont les parents qui en sont victimes. En effet, le père ou la mère soumis à l’affection de l’enfant le fera toujours passer en premier. En conséquence, il peut parfois exister un déséquilibre entre les relations familiales.

Les relations amicales

Si vous avez un ami qui dispose du syndrome de la dépendance affective, vous pourrez constater que ce dernier aura toujours besoin d’attention et surtout de soutien. Par ailleurs, il pourrait également présenter des signes de jalousies. Aussi, il prendra l’indisponibilité des autres comme un rejet. 

Les relations professionnelles

Certes, tout le monde dispose du besoin de considération dans le milieu professionnel. Toutefois, dans le cas où l’approbation de votre supérieur hiérarchique devient un frein à la réalisation vos missions, vous vous rapprochez de la dépendance affective. En effet, dans ce cas, la personne concernée pourrait devenir moins productive puisqu’il se croira incapable. La dépendance affective au travail peut parfois engendrer le burn-out parce qu’elle peut être un sujet d’exploitation pour les pervers narcissiques. 

Les causes de la dépendance affective

Les facteurs responsables de la dépendance affective sont nombreux. Il peut s’agir de la personnalité ou de l’environnement familial de la personne en question. À titre d’exemple, les personnes timides, hypersensibles et qui manquent de confiance en soi sont plus susceptibles d’être atteints par le trouble de la personne dépendante. L’influence de la première figure d’attachement depuis l’enfance présente également un élément clé aux comportements futurs de ce dernier. Ainsi, si l’individu était victime de traumatismes (maltraitance, accident, maladie, deuil…) dans son enfance, il aura tendance à toujours vouloir de l’affection dès l’âge adulte et à en devenir dépendant. Par ailleurs, il existe d’autres types d’attachements pouvant favoriser la dépendance affective, comme l’attachement : préoccupé, évitant et désorganisé.

Les symptômes et les conséquences de la dépendance affective

Selon les experts, si une personne présente au-delà de cinq signes parmi les symptômes suivants, elle pourrait disposer d’un profil équivalent à un dépendant affectif : l’incapacité à la prise de décision, même les plus simples, la peur d’assumer ses responsabilités, difficulté à exprimer son mécontentement, manque d’indépendance, besoin maladif d’aider les autres ; peur de la solitude et de l’abandon, besoin maladif d’approbation, faible affirmation de soi.

Se faire soigner est d’une priorité absolue puisque les conséquences engendrées par la dépendance affective peuvent être grave tout autant sur le plan mental que sur le plan physique et même relationnel. La santé mentale de la personne dépendante affectivement est mise en jeu. En effet, le dépendant risquerait d’être atteint du trouble dépressif. Par ailleurs, par peur d’être seul, ils feront aussi tout pour garder leurs conjoints. Et ce, quitte à accepter même la violence physique, qui causera par suite des relations malsaines.

Les solutions pour surmonter la dépendance affective

Réussir à surmonter la dépendance affective est un grand dilemme. Toutefois, il n’est pas impossible de s’en libérer. La première étape est la plus difficile et sans aucun doute l’acceptation du fait que la personne est dépendante affectivement. Par la suite, vous devrez travailler sur votre personnalité et mentalité. Voici donc quelques conseils que nous vous proposons. Ces derniers comptent parmi les plus efficaces :

  • Faire le deuil sur vos blessures passées si c’est la raison de votre dépendance ;
  • Comprendre vos émotions et essayer de diminuer celles liées à la dépendance affective ;
  • Construire des relations basées sur des limites saines ;
  • Travailler votre amour et estime de soi ;
  • Prendre confiance en vous et vos compétences ;
  • Agir indépendamment des autres ;
  • Savoir ce qui compte réellement pour vous ;
  • Se faire soutenir par un professionnel (psychologue).

En guise de conclusion, la dépendance affective est le terme utilisé pour désigner les personnes en constant besoin d’affection, qui manque d’autonomie et qui ont peu d’estime de soi. Cette dépendance peut affecter le patient dans sa vie quotidienne, à savoir ses relations amoureuses, amicales, familiales et même professionnelles. Le plus souvent, les causes peuvent être soit leurs caractères, soit leurs passés. Dans le cas où vous présentez les symptômes, il vaut mieux se faire soigner pour éviter les conséquences désastreuses telles que la violence physique et la dépression.