Les Techniques de Relaxation pour les Troubles Musculo-Squelettiques

Après plusieurs années de travail, le corps humain peut ressentir des fatigues qui entraînent certaines maladies. En effet, les troubles Musculo-Squelettiques sont des pathologies qui touchent plusieurs muscles du corps. Cependant, il existe plusieurs techniques de relaxation pour les prévenir.

Quelles sont les techniques de relaxation des TMS ?

Il existe plusieurs techniques simples et efficaces pour apaiser les troubles musculo-squelettiques.

A lire également : Comment devenir écotoxicologue ?

La respiration profonde

La respiration profonde est un exercice de relaxation connu depuis des siècles. Elle agit sur le système nerveux et procure de l’énergie pour lutter contre la fatigue. Lorsque les troubles Musculo-Squelettiques se font remarquer, pratiquer une bonne respiration est la première technique efficace pour s’en débarrasser. Pour y arriver, asseyez vous sur le bord de votre chaise de bureau en vous penchant en avant avec les coudes sur les genoux. Ensuite, respirer profondément en gonflant votre ventre puis expirer en rentrant votre ventre vers votre nombril. Après quelques minutes d’exercice, vous remarquerez un soulagement sur tout le corps.

Reposer vos yeux et votre cou

Plusieurs muscles sont mal à l’aise lorsque les yeux sont rivés sur un écran pendant des heures. Pour cela, prenez une petite pause d’une minute pour fermer vos yeux calmement. Ensuite, dessiner des lettres et des chiffres le plus grand possible avec vos yeux. Cette technique paraît banale mais très efficace pour se relaxer au bureau. Par ailleurs, la tête placée devant les écrans provoque aussi un inconfort sur le cou. Faites la technique de l’autruche sur votre chaise en plaçant vos coudes sur les genoux et en penchant votre nuque sous le poids de la tête.

Lire également : Yoga et Mudras : l'énergie au bout de vos doigts

La technique du chat et de la vache

La technique du chat et de la vache est efficace pour assouplir les différents muscles du dos et faire circuler l’énergie. Pour le faire, tirer vos genoux avec les mains vers vous puis creuser le haut du dos en gardant votre regard sur le plafond. Revenez à votre position normale. A l’opposé, poussez vos mains contre vos genoux en ramenant le haut du dos au niveau de la taille. Ensuite, faites rentrer le menton entre vos bras vers la poitrine. Répéter l’exercice 5 fois au moins dans chaque position.

La technique de la posture du chien pour les jambes

Les lombalgies et les sciatiques sont des troubles musculo-squelettiques qui touchent les jambes. La technique du chien tête en bas permet d’assouplir les ischio-jambiers. Elle se pratique debout avec les mains placées à plat sur une table. Ensuite, pliez vos genoux en orientant le coccyx vers le haut et en creusant le dos. Maintenez la position de vos genoux, puis essayez de rapprocher vos omoplates en gardant le buste parallèle au sol.

La technique de la sangle

Cette technique permet de travailler les lombaires et le ventre. Ce sont généralement des parties du corps où se situent plusieurs muscles. Pour le faire, asseyez-vous sur votre chaise et soulevez vos pieds. Garder votre équilibre en appuyant sur vos fesses et en ayant le dos droit. Maintenez cette position pendant au moins une minute.

La méditation

Nous le savons tous, la méditation est l’exercice de relaxation le plus ancien qui se pratique encore. A la maison, vous pouvez pratiquer plusieurs exercices de méditation pendant un bon moment pour vous relaxer. Mais dans votre lieu de travail, il n’est pas évident de méditer comme chez soi. Néanmoins, une courte méditation vous sera très bénéfique pour relaxer les troubles Musculo-Squelettiques. Placez-vous correctement sur la chaise de votre bureau et adossez-vous confortablement. Abandonner vos bras et votre tête puis inspirer et expirer lentement.

Consultez un médecin : une démarche importante

Bien qu’il existe des techniques de relaxation des TMS, demander l’avis d’un médecin vous permettra d’éviter le pire. En effet, les TMS sont difficiles à dépister et plusieurs rendez-vous chez votre médecin sont inévitables. Un traitement précoce va réduire les symptômes et empêcher l’aggravation des TMS. Il consiste à réduire les douleurs et inflammations qui sont liés au TMS. Votre médecin peut également vous prescrire des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens afin de réduire l’inflammation et les douleurs musculaires.