Quelle est la différence entre l’hyperthyroïdie et l’hypothyroïdie ?

Et quand il ne fonctionne pas correctement, le corps envoie de nombreux signaux. Vous êtes-vous déjà demandé quelles sont les différences entre l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie ?

Voici comment identifier certains problèmes thyroïdiens, différencier les signes d’hyperthyroïdie et d’hypothyroïdie, et trouver les traitements les plus appropriés pour chaque situation personnelle.

A lire aussi : Comment devenir infirmière sans baccalauréat ?

Les différences entre l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie : tout ce que vous devez savoir

La thyroïde libère des hormones qui régulent le métabolisme et certaines fonctions du corps. Lorsqu’il ne fonctionne pas correctement, il peut déclencher un certain nombre de symptômes qui peuvent parfois être mal diagnostiqués.

Selon les statistiques, 1 personne sur 20 souffre de dysfonction thyroïdienne (les femmes sont plus exposées que les hommes).

A lire également : Qu'est-ce que l'anémie microcytaire ?

Quelle est la différence entre l’hyperthyroïdie et l’hypothyroïdie ?

La seule différence entre ces deux syndromes sont la quantité d’hormones produites par la glande thyroïde. L’hypothyroïdie signifie une activité réduite de la glande thyroïde.

Ce qui entraîne une diminution de la production d’hormones thyroïdiennes.

Ce trouble ralentit le métabolisme dans le corps. En conséquence, l’hyperthyroïdie implique une augmentation de l’activité de la glande thyroïde.

Ce qui provoque une augmentation du taux d’hormones thyroïdiennes circulant dans le sang. En d’autres termes, l’hyperthyroïdie accélère le métabolisme de l’organisme.

Les signes et symptômes de ces deux problèmes de santé sont simplement liés à la production excessive ou insuffisante d’hormones thyroïdiennes. L’hypothyroïdie est caractérisée par les signes suivants :

  • manque de concentration
  • désir constant de dormir
  • gain de poids
  • peau sèche
  • perte de poids
  • cheveux que vous
  • sec douleurs et/ou crampes musculaires
  • phénomène de rétention d’eau
  • haute sensibilité au froid

L’hyperthyroïdie est caractérisée par les signes suivants :

  • perte de poids inexpliquée
  • fréquence cardiaque accrue
  • intolérance à la chaleur
  • insomnie
  • irritabilité
  • nervosité
  • anxiété
  • diarrhée

Quels sont les facteurs qui déclenchent les troubles thyroïdiens ?

Les troubles thyroïdiens sont souvent liés à une carence en iode, à l’accumulation de métaux et de toxines dans l’organisme, ainsi qu’au stress chronique.

Les autres facteurs de dysrégulation thyroïdienne sont liés aux maladies auto-immunes .

Parmi les maladies qui augmentent la production de bile figurent la maladie de Graves, la thyroïde subaiguë et l’adénome thyroïdien toxique qui cause l’hyperthyroïdie.

Autres facteurs de santé qui aident à réduire la production d’hormones thyroïdiennes telles que la thyroïdite de Hashimoto, la suppression thyroïdienne ou une exposition excessive à l’iodure de lithium peut déclencher une hypothyroïdie.

Quels sont les moyens de prévenir un trouble thyroïdien ?

Pour avoir une glande thyroïde saine, un bon métabolisme combiné à un mode de vie sain sont des conditions essentielles.

Si vous avez déjà reçu un diagnostic de maladie thyroïdienne, vous devez modifier votre mode de vie pour essayer de réguler le fonctionnement de la glande afin de mieux ressentir ses symptômes.

Voici quelques conseils pour vous aider :

Identifier et traiter les causes sous-jacentes

En conclusion, il est important de savoir reconnaître et traiter les causes sous-jacentes des troubles thyroïdiens. Comme les allergies alimentaires, les produits laitiers, etc.

Améliorez votre alimentation

Un une alimentation équilibrée et saine peut vous aider à optimiser le fonctionnement de la glande thyroïde. Par exemple, les aliments riches en iode, zinc, acides gras oméga-3, sélénium, etc. tentent d’éliminer les farines raffinées, les sucres et les aliments transformés.

Réduire le stress

Pour réduire l’anxiété, adoptez un programme complet de gestion du stress qui minimisera les symptômes : yoga, méditation quotidienne, méthodes respiratoires, marche, contact avec la nature.

Bougez !

L’activité physique régulière aide à stimuler et à améliorer la fonction thyroïdienne.

Lisez aussi :

  • Les propriétés médicales de l’ail et les 9 utilisations quotidiennes recommandées
  • Thyroïde défectueuse : 7 façons dont le corps nous avertit

Show Buttons
Hide Buttons